aspedah email  aspedah phone +41 21 703 24 20 aspedah key espace membre

Ecole

Des mesures exceptionnelles telles que temps supplémentaire, accès à une machine à calculer ou autres, ne sont pas automatiques. En fait, chaque canton établit (ou non) une liste de mesures ou directives qui peuvent ou doivent être appliquées par les écoles.

En général, pour une demande de mesures particulières lors d'examens, il est nécessaire que le médecin qui suit l'enfant remplisse un formulaire en bonne et due forme pour le faire parvenir à la direction de l'école, ceci environ 1 mois avant la date des examens.

Pour connaître les différentes mesures/directives de chaque canton, visitez notre page "enseignants" de notre site internet.

Il faut dire que l'enfant hyperactif, de par son conportement, met sévèrement en cause la patience des enseignants. Ces derniers doivent s'occuper de toute une classe tout en gérant sans cesse l'enfant TDA/H. Les parents qui nous confient que leur enfant les énerve oublient souvent que l'instituteur a une charge de travail importante et qu'il doit "tenir" cet enfant 6 heures par jour ! De plus, les enseignants ne sont pas formés spécifiquement à cette problématique (souvent, ils s'informent de ce problème lorsqu'ils sont confrontés à un enfant TDA/H).

Une collaboration étroite avec l'école est primordiale. Il est nécessaire de faire régulièrement le point avec l'école.

3 sujets à aborder avec l'enseignant:

1) l'enfant a le TDA/H (informations générales sur le TDA/H);
2) la façon de procéder qui a fait ses preuves à la maison et avec les enseignants précédents (particularités de l'enfant);
3) comment travailler ensemble ?

Si des difficultés surgissent dans cette collaboration, le thérapeute qui suit l'enfant peut intervenir.

N'oublions pas que les enseignants ne sont pas automatiquement formés à cette problématique !

Lors d'une entrevue avec les parents, faites leur part de votre inquiétude et proposez leur d'en parler à leur pédiatre. Il est parfois difficile aux parents "d'entendre" que leur enfant rencontre des difficultés. Une communication et une mise en confiance sont donc préférables à un forcing. Il faut souvent du temps aux parents pour intégrer le fait que leur enfant peut être différent de l'enfant "idéal".

Le cas échéant, le pédiatre pourra certainement se faire une première idée s'il s'agit bien du TDA/H ou si d'autres problématiques (vue, ouïe, vécu relationnel) entrent en ligne de compte. Par la suite, le pédiatre sera à même de diriger l'enfant vers des confrères plus spécialisés en la matière.

A savoir que tous les pédiatres ne sont pas aptes à poser un tel diagnostic, il importe alors de trouver le médecin adéquat.

Notre secrétariat est à votre disposition pour vous transmettre diverses adresses, le mardi après-midi de 14h00 à 17h00 et le jeudi matin de 09h00 à 11h00 par téléphone au 021 703 24 20 o par email à