aspedah email  aspedah key espace membre

La personne ayant un TDAH a des difficultés de planification des tâches, tout particulièrement lorsqu’elles ne sont pas inspirantes. Ces difficultés à planifier correctement, même lorsqu’il s’agit de tâches relativement simples, découlent des différentes facettes du trouble. 

L’impulsivité et la dépendance à la récompense immédiate éloignent la personne des tâches ennuyeuses ou sans bénéfice immédiat, pour la diriger vers des activités plus attrayantes. Les difficultés d’attention et une faible capacité d’inhibition demandent passablement de ressources cognitives, et est par conséquent un élément supplémentaire qui va détourner la personne de sa tâche de planification. En conséquence, le sujet TDAH ayant pris l’habitude de mettre de côté les tâches fastidieuses au fil du temps, manquera de pratique de planification et d’organisation. Il se retrouve donc avec de faibles habilités à estimer le temps et à l’organiser.

  • Danger de sous-estimer le temps
    le sujet tend à planifier plus de choses, dans un temps imparti, qu’il n’est réellement en mesure de le faire. Ceci a pour conséquence de mettre la personne sous pression pour exécuter des tâches urgentes.

  • Prendre trop de temps pour exécuter une tâche
    la lenteur dans l’exécution d’une tâche additionnée au manque de perception du temps a pour conséquence que la personne ne réalise pas qu’elle attribue trop de temps à une tâche, peut-être de priorité secondaire, et qu’elle omet complètement la tâche prioritaire

  • Choisir les mauvaises priorités
    la tendance à privilégier les tâches intéressantes au détriment des tâches ennuyeuses a pour conséquence que la personne ne saura pas mettre des priorités sur les choses importantes ; son critère de choix étant attractivité versus ennui.

    A cela s’ajoute, les difficultés d’attention qui peuvent surgir une fois la planification mise en place. Lorsque le sujet TDAH se met à la tâche, il risque ainsi de manquer des éléments de son plan. De la faiblesse de la mémoire de travail peuvent survenir des oublis dans la réalisation des étapes prévues, même si elles ont été minutieusement planifiées. En pratique, la personne va rencontrer des difficultés d’organisation matérielle, de rangement, d’oublis, sans parler des perturbations dans l’organisation des idées. Il n’est pas rare que la personne éprouve des difficultés à organiser son discours, à rédiger un plan, etc. Ces sujets se plaindront facilement d’un manque de productivité, d’innombrables projets inachevés, de procrastination, de faible estime de soi, …

 

 


 

PROFESSEUR NADER PERROUD

Psychiatre et psychothérapeute est médecin adjoint agrégé aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG). il est responsable de l’unité Troubles de la régulation émotionnelle (TRE), qui offre un soin spécialisé aux personnes souffrant d’un TDAH ou de trouble de la personnalité borderline.

Privat Docent à l’Université de Genève, Professeur Nader Perroud dispense des cours et intervient régulièrement lors de conférences tant au niveau national qu’international. Nader Perroud a publié de nombreux articles et ouvrage.

Grâce à la précieuse contribution du Prof. Nader Perroud l'ASPEDAH a réalisé des capsules de formation digitales afin de mieux comprendre le Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité/Impulsivité chez les adultes.